agrégation

agrégation [ agregasjɔ̃ ] n. f.
• 1375; bas lat. aggregatio
1Assemblage en un tout adhérent (de particules solides). Force d'agrégation.
2(XVIIe) Vx Admission à une famille noble, à une compagnie; spécialt Rattachement de professeurs à la faculté de droit.
(1766) Admission dans le corps des enseignants de l'Université à titre de professeur suppléant. (1821) Mod. Admission sur concours au titre d'agrégé; ce concours, ce titre lui-même. Se présenter, réussir à l'agrégation de lettres, de mathématiques. Abrév. fam. AGRÉG [ agrɛg ]. L'agrég de philo. Cours d'agrég.
⊗ CONTR. Désagrégation.

agrégation nom féminin (bas latin aggregatio) Littéraire. Réunion, agglomération : L'agrégation des maisons autour du clocher. Rassemblement de nombreux individus d'une même espèce animale ou végétale sur un espace restreint. Constitution d'un agrégat statistique. ● agrégation nom féminin (de agrégation) Concours de recrutement des professeurs de lycée et de certaines disciplines universitaires (droit, médecine, pharmacie).

agrégation
n. f.
d1./d Réunion de parties homogènes qui forment un tout.
|| TRAV PUBL Matériau, à base de sable ou de débris de pierres, utilisé comme revêtement routier.
d2./d En France, concours assurant le recrutement de professeurs de lycée et d'université (médecine, droit, pharmacie, etc.). L'agrégation de lettres modernes.
d3./d En Belgique, habilitation à enseigner dans l'enseignement secondaire ou dans l'enseignement supérieur reconnue après la réussite à un examen.
d4./d Au Québec, procédure administrative en vue de la nomination d'un professeur au rang d'agrégé; la nomination elle-même.

⇒AGRÉGATION, subst. fém.
Action d'agréger ou de s'agréger; résultat de cette action.
A.— [En parlant d'inanimés]
1. PHYS. et HIST. NAT. Action d'agréger ou de s'agréger; propriété par laquelle des éléments sont attirés les uns par les autres :
1. En étudiant et composant de nouveau l'entendement humain, il fallut d'abord s'assurer de la nature, du nombre et de l'espèce des matériaux qui concourent à le former : cette recherche importante et laborieuse ne permettait pas sans doute d'observer en même temps, comment, dans quel ordre et par quelle suite d'actes ces divers éléments avaient pu se réunir, quelle était, pour ainsi dire, la force d'agrégation, le degré de persistance dont chacun d'eux jouissait, soit par sa nature propre, soit par la fréquence de ses répétitions.
MAINE DE BIRAN, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser, introd., 1803, p. 9.
2. Ce n'est point une couche membraneuse comme l'épiderme, mais une surface produite par l'agrégation et le rapprochement d'une infinité de petits tubercules de formes diverses, qu'on croit être produits par les dernières extrémités des nerfs cutanés : ...
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 2, 1805, p. 554.
3. L'agrégation me paraît plus surprenante que la dissolution, et la construction plus que la destruction.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 237.
4. Agrégation signifie (...) dans un sens général indéterminé, le rapprochement de diverses parties, fleurs, fruits, etc. Dans ce cas, il est à peu près synonyme d'agglomération.
É.-A. CARRIÈRE, Encyclopédie horticole, 1862, p. 11.
5. Il se souvint qu'un pôle de cristallisation agit lentement, sûrement, par un travail d'agrégation qui échappe à l'observateur.
E.-M. DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 436.
6. Le colloïde vivant subit constamment des alternatives de tendance à l'agrégation et de tendance à la dispersion et à la dissolution.
A. POLICARD, Précis d'histologie physiologique, 1922, p. 48.
7. ... il reste sur la pierre une petite couche d'acide qui, retenue par agrégation et tendant toujours à s'écouler, le haut de la pierre sèche bientôt, tandis que la partie inférieure est encore pendant plusieurs secondes soumise à l'action de l'acide.
A.-M. VILLON, Dessinateur et imprimeur lithographe, 1932, p. 270 (encyclopédie Roret).
2. Résultat de cette action; assemblage relativement compact d'éléments divers.
a) [En parlant d'éléments naturels] :
8. Les corps se composent de l'agrégation de parties de matière infiniment petites, ou d'atomes.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, pp. 225-226.
9. Une même fécondité produira l'insecte d'un jour et l'astre de mille siècles; une même nécessité décomposera pour jamais et ce ver éphémère et ce soleil passager comme lui. Tout corps est composé; toute agrégation durable est nécessairement organisée; tout être organisé reçoit l'action des autres composés, et réagit sur eux : il est donc sensible et actif.
É. DE SENANCOUR, Rêveries, 1799, p. 23.
10. ... les végétaux, qui n'ont ni canal intestinal, ni aucun autre organe quelconque pour exécuter des digestions, et qui n'emploient conséquemment, comme matières alimentaires, que des substances fluides ou dont les molécules n'ont ensemble aucune agrégation (telles que l'eau, l'air atmosphérique, le calorique, la lumière et les gaz qu'ils absorbent), forment cependant avec de pareils matériaux, au moyen de leur action organique, tous les sucs propres qu'on leur connoît et toutes les matières dont leur corps est composé; ...
J.-B. LAMARCK, Philosophie zoologique, t. 2, 1809, pp. 107-108.
11. A. Agrégations de croissance :
Retournons à l'élément vivant en voie de reproduction et de multiplication. Autour de cet élément comme centre, avons-nous vu, rayonnent, en vertu de l'orthogénèse, différentes lignées, reconnaissables chacune à l'accentuation de certains caractères. Par construction, ces lignes divergent et tendent à se séparer. Rien toutefois, n'annonce encore que, par rencontre avec les lignées issues d'éléments voisins, elles ne se mêleront pas jusqu'à former par leur réunion un lacis impénétrable. Par « agrégation de croissance » j'entends le fait, nouveau et inattendu, qu'une dispersion de type simple se produit précisément là où le jeu des chances laisserait le plus craindre un enchevêtrement compliqué. Épandue sur le sol, une nappe d'eau ne tarde pas à se canaliser en ruisselets, puis en ruisseaux définis.
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, pp. 120-121.
b) [En parlant d'éléments concr. ou abstr. produits par l'activité hum.] :
12. Il fallait que ce génie, contradictoire en apparence, du morcellement et de la centralisation se reproduisît dans notre langue, qu'elle fût éminemment propre à analyser, à résumer les idées. Cette double puissance constitue le génie aristotélique, qui met en poussière les agrégations naturelles et fatales, et tire de cette poussière des agrégations artificielles qui forment peu à peu le patrimoine de la raison humaine; ...
J. MICHELET, Introduction à l'Histoire universelle, 1831, p. 460.
13. L'amarre dénouée et la voile tournée au vent, la cange s'éloigna de la rive, divisant de sa proue les agrégations de barques dont les rames s'enchevêtraient et s'agitaient comme des pattes de scarabées retournés sur le dos; ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 208.
14. La civilisation, malheureusement représentée à cette époque plutôt par une agrégation d'intérêts que par un groupe de principes, était ou se croyait en péril; ...
V. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 451.
Spécialement
ÉCON. POL., STAT. Constitution d'agrégats :
15. Les économistes de notre temps ont avancé, au mépris d'un purisme respectable, additionnant des flux et des stocks de biens, comme si les prix étaient entre eux additifs et les agrégations permises; comparant, sur de longues séries, les valeurs du produit et de ses composants, comme si l'on était sûr d'éliminer correctement les influences dites monétaires.
F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 17.
MUSIQUE :
16. Lorsqu'on fait entendre simultanément plus de deux sons, on obtient une agrégation ou un accord. Il y a agrégation lorsque divers sons entendus simultanément ne peuvent être superposés à des intervalles de tierces les uns des autres.
M. DUPRÉ, Cours d'harmonie analytique, 1936, p. 21.
17. En dehors des combinaisons harmoniques (...) toute altération dissonante ne produit qu'une agrégation de notes dont l'effet comme accord est intolérable et inadmissible, ...
H. REBER, Traité d'harmonie, 1949, p. 101.
TRAV. PUBL. ,,Matériau fin à base de sable de carrière ou de débris de pierre, servant à former un revêtement de route imperméable lorsqu'on le mélange aux agrégats pierreux.`` (BARB.-CAD. 1963).
B.— [En parlant de pers.]
1. [Souvent avec un compl., prép. de, désignant les éléments rassemblés] Rassemblement plus ou moins organisé d'individus ou de groupes; résultat de ce rassemblement (correspond à agréger verbe trans.).
a) [En parlant d'individus] :
18. Les peuples libres! Où sont-ils? Que vous présente l'histoire de ceux que vous honorez de ce nom! Si ce n'est des aggrégations d'hommes plus ou moins éloignées des routes de la raison et de la nature, plus ou moins asservies, sous des gouvernements que le hazard, l'ambition ou la force avoient établis.
M. DE ROBESPIERRE, Discours, Sur le marc d'argent et les journées d'ouvriers, t. 7, 1791, p. 163.
19. La société de Mme Marneffe s'était composée avec une sage lenteur; les agrégations ne s'y formaient qu'entre gens d'opinions et de mœurs conformes, intéressés à se soutenir, à proclamer les mérites infinis de la maîtresse de la maison. Le compérage, retenez cet axiome, est la vraie Sainte-Alliance, à Paris. Les intérêts finissent toujours par se diviser, les gens vicieux s'entendent toujours.
H. DE BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 143.
20. Il [Anatole] allait, par un entraînement de son tempérament, à tous les rassemblements, à toutes les agrégations, à tous les enrégimentements, qui mêlent et fondent dans le tout à tous l'initiative, la liberté, la personne de chacun.
E. et J. DE GONCOURT, Manette Salomon, 1867, p. 368.
21. Il y a trois degrés dans la formation des sociétés : l'agglomération, l'agrégation, l'association. D'abord, quelques hommes isolés se rassemblent dans un but de défense et de protection mutuelles : c'est l'agglomération. Bientôt, leur nombre s'accroît, la famille se forme; les diverses familles s'unissent par des liens civils et politiques : c'est l'agrégation. Enfin, ces liens civils et politiques s'étendent, se compliquent et se perfectionnent : c'est l'association. (...) L'agrégation est donc une phase imparfaite de la civilisation; elle exprime quelque chose d'uni, à-la-fois, et de divisé : aussi dit-on d'un parti que travaillent des passions et des intérêts divergents, mais qui, cependant, marche tant bien que mal au même but, que c'est une agrégation d'ambitions, de vanités, etc.
Pol. 1868.
22. En un mot, qu'il s'agisse des agrégations géographiques ou des agrégations professionnelles, nous protestions contre toutes les entraves que met notre législation à l'association de contractants désireux de se grouper sous un statut pour quelque but que ce soit.
M. BARRÈS, Scènes et doctrines du nationalisme, t. 2, 1902, p. 221.
b) [En parlant de groupes humains, d'États, etc.] :
23. À mesure que chaque système s'était formé, il avait suscité dans sa nouveauté des querelles et des schismes : puis, accrédité par la persécution même, tantôt il avait détruit les idées antérieures, tantôt il se les était incorporées en les modifiant; et les révolutions politiques étant survenues, l'agrégation des États et le mélange des peuples confondirent toutes les opinions; et le fil des idées s'étant perdu, la théologie tomba dans le chaos, et ne fut plus qu'un logogriphe de vieilles traditions, qui ne furent plus comprises.
C.-F. DE VOLNEY, Les Ruines, 1791, p. 288.
24. Tout le monde en effet est frappé de cette agrégation de républiques qui s'élèvent dans les Amériques, qui prospèrent même, comme pour donner un démenti formel à tous les publicistes monarchiques de notre vieille Europe ...
É.-J. DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 279.
25. Ainsi, les soixante républiques de l'Occident régénéré ne se trouveront habituellement liées que d'après une même éducation, des mœurs uniformes, et des fêtes communes. En un mot, leur union sera religieuse, et non politique; sauf les relations historiques résultées des agrégations antérieures, et bientôt effacées sous les nouveaux rapprochement, quand elles ne reposeront pas sur la communauté du langage.
A. COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 323.
26. Il faut convenir, en effet, que dans l'époque moderne la transformation des conditions de la vie par la machine, l'agrégation croissante des masses et le gigantesque conformisme collectif qui en sont les conséquences, battent en brèche les libertés de chacun.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, L'Appel, 1954, p. 570.
c) [En parlant d'animaux ou de plantes] :
27. Nous avons vu que l'harmonie fraternelle se manifestait dans chaque végétal par ses feuilles, ses fleurs et ses semences, divisées pour l'ordinaire en deux parties égales, afin qu'elles pussent s'entr'aider. Elle reparaît encore dans les agrégations de ses rejetons ou de ses plants, dont elle forme des touffes, ou des bocages.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 74.
28. On trouve, collées à nos clochers, des anémones de mer, espèce de fleur vivante ou animale, qui s'ouvre et se ferme comme une bourse, et lance un jet d'eau si on vient à la toucher. On prétend que c'est un polype, c'est-à-dire une agrégation d'un grand nombre de petits animalcules qui travaillent ensemble, comme les abeilles dans une ruche. Un concert de travaux et de défense si parfait est sans doute digne d'être admiré par les hommes.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814 p. 194.
2. Intégration à un groupe humain (correspond à agréger à) :
29. ... lorsqu'une nation civilisée est envahie par des barbares, ou qu'une masse ignorante pénètre dans son sein et s'empare de ses destinées, sa marche est arrêtée, et elle fait des pas rétrogrades. Pour la Grèce, l'introduction de l'influence macédonienne; pour Rome, l'aggrégation successive des peuples conquis; enfin, pour tout l'empire romain, l'irruption des hordes du nord, furent des événements de ce genre.
B. CONSTANT, De l'Esprit de conquête et de l'usurpation, 1813, p. 200.
30. Les plébéiens constituaient dans Rome le principe d'extension, de conquête, d'aggrégation; les patriciens celui d'exclusion, d'unité, d'individualité nationale.
J. MICHELET, Histoire romaine, t. 1, 1831, p. 93.
Spéc., ADMIN. UNIVERSITAIRE
Vieilli. Admission dans le corps des professeurs de l'Université (cf. agréger B 2) :
31. ... dans un des passages de ma dernière lettre (...) j'ai pu identifier mon initiation aux grades universitaires avec mon agrégation à l'université.
E. RENAN, Lettres intimes, 1842-1845, p. 245.
♦ Concours donnant droit à l'admission dans le corps des professeurs de l'enseignement secondaire ou supérieur (dr., méd., pharm.); titre conféré par le succès à ce concours :
32. La sévérité de ma position me retient à Paris cette année, bien qu'il y ait quatre ans que je n'aie vu ma famille. Les études qui me conduisent à l'agrégation sont si difficiles et d'un succès si peu assuré, que je ne puis prévoir l'époque de ma liberté.
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1836, p. 243.
33. Maître d'études : faire de cette qualité un titre au placement et qu'à mérite égal, elle soit préférée à l'agrégation.
J. MICHELET, Journal, janv. 1844, p. 546.
34. Il s'était présenté au concours d'agrégation avec une thèse sur le droit de tester, où il soutenait qu'on devait le restreindre autant que possible; — et, son adversaire l'excitant à lui faire dire des sottises, il en avait dit beaucoup, sans que les examinateurs bronchassent.
G. FLAUBERT, L'Éducation sentimentale, t. 1, 1869, p. 140.
35. J'entrais dans le palais de l'Académie, bâti en briques rouges, et je gagnais la salle des conférences avec ses murs nus, garnis de tableaux noirs. J'écoutais le professeur analyser quelque auteur de licence ou d'agrégation. Cela durait une heure et demie, puis je revenais ma serviette sous mon bras, ...
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 181.
36. Considérant que l'agrégation a été instituée exclusivement en vue du recrutement des professeurs de l'enseignement secondaire public; qu'elle ne confère pas aux agrégés un grade universitaire, mais un titre d'ordre professionnel, dont l'objet est d'assurer aux maîtres, qui l'ont obtenu après concours, des avantages particuliers dans la carrière de l'enseignement public; que les textes précités ont donc pu légalement, étant donné ce caractère de l'agrégation, ne pas la rendre accessible à tous, mais la réserver aux candidats agréés par le ministre (...) qu'en refusant, par la décision attaquée, d'admettre le requérant à prendre part au concours d'agrégation de philosophie, le ministre de l'Instruction publique n'a fait qu'user à l'égard de ce candidat, dans l'intérêt du service placé sous son autorité, du droit d'appréciation qui lui a été réservé par le décret du 10 avril 1852 et le règlement du 29 juillet 1885 ...
Conseil d'État, Abbé Bouteyre, 10 mai 1912, rec. 553.
37. ... « ce qui montre à quel point, reprit-il, j'étais à l'origine peu porté vers la psychologie, c'est qu'à l'agrégation, ayant tiré dans le légendaire chapeau comme sujet de leçon, celui-ci : « quelle est la valeur de la psychologie actuelle? » je fis une charge à fond de train non seulement contre la psychologie actuelle mais contre la psychologie en général au grand déplaisir d'un des membres du jury qui avait des prétentions psychologiques et avait lui-même donné ce sujet — mais à la satisfaction de Ravaisson qui présidait le jury. »
Ch. DU BOS, Journal, févr. 1922, p. 66.
38. — Monsieur Méridier, combien faut-il de temps entre une licence, mettons d'histoire, et l'agrégation correspondante?
— Mais comme ecclésiastique, dit Augustin stupéfait, vous ne seriez pas admis à la passer!
— Je sais bien. C'est un renseignement d'ordre général. Un de mes amis ayant voulu savoir ...
D'autres questions suivirent sur la possibilité de bourses d'agrégation, les perspectives qu'offrait l'université pour un doctorat sans agrégation, et d'autres questions paraissant viser, quoique de fort loin et avec bien des détours et faux-chemins, une situation assez analogue à celle de M. l'abbé Bourret.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 322.
39. ... tous les élèves de la rue d'Ulm passent l'agrégation et font des carrières plus ou moins brillantes, mais pas un dont l'œuvre, en quelque genre que ce soit, éveille cet intérêt passionné, cet amour, que seules les belles œuvres, et durables, s'attirent, — pas un n'arrive à être aimé pour lui-même! un seul est refusé à l'agrégation, n'arrive pas à la passer, — et c'est Jean Giraudoux!
V. LARBAUD, Journal, déc. 1934, p. 342.
40. Le cours de sociologie de Durkheim n'a jamais été plus obligatoire que les autres. Seulement, lors de la réforme qui tendit à donner à l'examen d'agrégation un caractère plus pédagogique, on décida que les étudiants candidats aux agrégations, et qui n'avaient pas encore enseigné, devraient assister à quelques conférences sur l'éducation. On chargea de ces conférences Durkheim comme on aurait pu en charger n'importe quel autre professeur qui eût accepté cette tâche scolaire et sans éclat, ...
A. THIBAUDET, Réflexions sur la littérature, 1936, p. 138.
41. Bellamy est un des neurologues les plus distingués d'aujourd'hui ... Il a été longtemps médecin des hôpitaux à Paris où il a passé son agrégation ... Il aurait pu être nommé professeur dans une grande faculté ... Il a préféré venir vivre ici avec sa mère ...
G. SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, p. 31.
Stylistique — On rencontre chez Huysmans l'emploi d'agrégation au sens de « association religieuse, congrégation » :
42. Au neuvième siècle, au synode d'Aix-la-Chapelle, saint Benoît d'Aniane tenta d'interdire l'entrée des oblats dans les ascétères, mais son avis ne prévalut pas, car nous voyons en ce même temps des laïques et des clercs séjourner, après avoir revêtu le froc, dans les agrégations du mont Cassin, de Fulde, de saint Gall; et, dans cette dernière, l'oblature prospérait, régulière et nombreuse, cent ans après.
J.-K. HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 191.
43. — Merci, moi, je suis de la communauté de Solesmes; je n'ai rien à démêler avec ces ramilles entées sur le tronc de saint Benoît; ce ne sont pas des bénédictines proprement dites.
— Bah!
— Je vous fais compliment, ma nièce, fit ironiquement M. Lampre; vous êtes digne fille de l'agrégation de France. Hors d'elle, point de salut; ne sont bénédictins que ceux qui relèvent de Solesmes.
J.-K. HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 209.
Prononc. :[]. Harrap's 1963 transcrit la 2e syllabe du mot avec [] ouvert. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — 1. 1375 aggregation « union de qqc. à qqc. » (RAOUL DE PRESLES, Cité de Dieu, 5, Exp. sur le chap. 1 ds QUEM. t. 1 1959 : Celle mesme aggregation divizee); 2. av. 1680 « réception au nombre de ceux qui composent un corps » (PATRU, 15e plaidoyer ds RICH. t. 1 : Etre d'un corps par agrégation); 3. 1766 spéc. « concours de recrutement des professeurs de lycée » (Lettres Patentes du 3 mai 1766 ds B. officiel de la Société des Agrégés, n° 162) puis 1808 « id. » (Décret du 17 mars 1808, ibid.).
Empr. au b. lat. aggregatio « réunion » (VIGILIUS, Avell., 92, 4, p. 349, 20 ds TLL s.v., 1321, 33 : cum synhodali aggregatione).
STAT. — Fréq. abs. litt. :195.
BBG. — BARB.-CAD. 1963. — BÉL. 1957. — BLANCHE 1857. — BOISS.8. — BRARD 1838. — CAP. 1936. — CHESN. 1857. — FÉR. 1768 (s.v. aggrégation). — GOTTSCHALK (W.). Französische Schülersprache. Heidelberg, 1931, p. 20. (Sammlung romanischer Elementar- und Handbücher. 43.) (s.v. agrég). — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — PLAIS.-CAILL. 1958. — POL. 1868. — PRIVAT-FOC. 1870. — ROMEUF t. 1 1956. — SPR. 1967.

agrégation [agʀegɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1375; du bas lat. aggregatio, de aggregare. → Agréger.
1 a Action d'agréger ou de s'agréger; son résultat. || L'agrégation d'éléments. || Tendance à l'agrégation, force d'agrégation.Spécialt. (Minéralogie ou phys.). Assemblage de parties assez fortement cohérentes pour opposer un certain obstacle à leur séparation. Agglomérat, agglomération, agrégat, assemblage.L'agrégation des plaquettes sanguines (agrégation plaquettaire).
tableau Vocabulaire de la chimie.
Par ext. Rassemblement plus ou moins homogène (d'êtres, de choses). || Une agrégation d'hommes. Agglomération, association. || Une vaste agrégation de véhicules, de maisons.
1 Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de cœur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation.
Renan, Discours et Conférences, Qu'est-ce qu'une nation ?, in Œ. compl., t. III, p. 906.
2 (…) les zones tempérées, dans une époque plus ou moins éloignée, ne seront pas plus habitables que ne le sont actuellement les régions polaires. Donc, les populations d'hommes, comme les agrégations d'animaux, reflueront vers les latitudes plus directement soumises à l'influence solaire.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 276.
Spécialt. Écologie. Regroupement sur un territoire limité, d'individus d'une même espèce.
Écon. polit., statist. Constitution d'agrégats.
Mus. Sons simultanés ne formant pas un accord (dans l'harmonie tonale classique).
b Techn. (Ce qui agrège). Matériau fin fait de sable et de déchets de carrière, servant à la confection du macadam.
2 (Personnes). a (XVIIe). Vx. Admission à une famille noble, à une compagnie; spécialt, rattachement de professeurs à la faculté de droit.
b (1766). Hist. Admission à titre de professeur suppléant.Concours de recrutement des professeurs de lycée (fin XVIIIe-déb. XIXe).
c (1821). Mod. Admission sur concours au titre d'agrégé; ce concours, ce titre lui-même (abrév. fam. agrég ou agrèg [agʀɛg]). || Se présenter, réussir à l'agrégation des lettres, de sciences naturelles. || L'agrèg de philo.L'agrégation de droit, de médecine.
3 — Tu parles ! J'ai un ancien copain de Fac qu'est assistant à Toulouse. Après son agrég de géographie, il s'est lancé dans la recherche, comme tu dis.
Yanny Hureaux, la Prof, p. 237.
CONTR. Désagrégation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agrégation — (eigentlich „die Aufnahme in die Herde“) ist eine französische Rekrutierungsprüfung für die oberen Posten im Schuldienst. Die Agrégation ist keine Studienabschlussprüfung (wie es die Licence oder die Maîtrise bisher waren und wie es die neuen… …   Deutsch Wikipedia

  • Agregation — Agrégation Cet article possède un paronyme, voir : agrégat. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • agrégation — AGRÉGATION. s. f. Association dans un Corps, dans une Compagnie. Lettres d agrégation. On s est opposé à son agrégation. f♛/b] En termes de Philosophie, on appelle Corps par agrégation, Un corps qui n est formé que de l amas de plusieurs choses… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Agrégation —   [agrega sjɔ̃, französisch, aus mittellateinisch aggregatio »Versammlung«] die, , in Frankreich Staatsprüfung zwecks Ernennung zum »professeur agrégé« an höheren Schulen; an den Universitäten in einigen Disziplinen Wettbewerb zur Erlangung einer …   Universal-Lexikon

  • Agrégation — Cet article possède un paronyme, voir : agrégat. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • Agrégation — In France, the agrégation is a civil service competitive examination for some positions in the public education system. The laureates are known as agrégés . A similar system exists in other countries.There are actually two different agrégations… …   Wikipedia

  • AGRÉGATION — n. f. Action d’agréger. Lettres d’agrégation. On s’est opposé à son agrégation. En ce sens il a vieilli. Il se dit particulièrement, en termes d’Université, du Concours qui confère le titre de professeur dans l’enseignement secondaire. Agrégation …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • AGRÉGATION — s. f. Association, admission dans un corps, dans une compagnie. Lettres d agrégation. On s est opposé à son agrégation.   Il se dit particulièrement et absolument, dans l Université, en parlant Du grade, du titre d agrégé. Concours public pour l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • agrégation — (a gré ga sion) s. f. 1°   Association, admission dans un corps, une compagnie. 2°   Dans l université, admission, après concours ou examen, au titre d agrégé. 3°   En termes de physique, assemblage de parties sans liaison propre. L agrégation… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • agrégation — ȧgrāgäsyōⁿ noun (plural agrégations “) Etymology: French, literally, admittance, from Medieval Latin aggregation , aggregatio act of collecting, from Latin aggregatus (past participle of aggregare) + ion , io ion : a competitive examination… …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.